1.
Assurez-vous de posséder les qualités personnelles requises : jugement, vision, ambition, tolérance au risque, leadership, ténacité, etc.
2.
Évaluez la viabilité de votre projet d'entreprise : la rentabilité est essentielle aussi bien pour vous que pour vos bailleurs de fonds. Cette rentabilité doit être proportionnelle au risque du projet. Elle est souvent surestimée par l'entrepreneur.
3. Soyez créatif et innovateur. Cherchez les façons de vous distinguer de vos concurrents et de mieux servir votre clientèle.
4.
Préparez minutieusement votre plan d'affaires. C'est un outil d'analyse et de planification, mais aussi de négociation avec les bailleurs de fonds, ainsi que de contrôle, ultérieurement. Vous devez le mettre à jour périodiquement.
5.
Formez une équipe et augmentez-la. Sachez vous entourer de gens compétents et motivés qui partagent votre vision. C'est le principal actif de votre entreprise.
6. Déléguez le travail : vous ne pourrez pas tout faire seul. La division des tâches selon les compétences et les responsabilités est la clé de l'efficacité.
7.
Profitez d'un conseil d'administration, d'un comité consultatif et d'un incubateur d'entreprises. Ces ressources, distinctes de la direction des activités courantes, vous guideront objectivement et vous fourniront des conseils et des contacts précieux.
8.
Trouvez des ressources financières appropriées. Le démarrage d'entreprise réserve toujours des surprises plus ou moins grandes, qui exigent plus de capital que prévu. L'obtention de capital de risque, entre autres, demande beaucoup de temps et d'efforts.
9.
Consultez vos conseillers juridiques pour l'incorporation, la convention d'actionnaires, les conventions de prêts, la propriété intellectuelle et les contrats d'emploi. Partez du bon pied pour éviter les problèmes coûteux.
10.
Mettez en oeuvre votre plan d'affaires. À quoi bon planifier si vous ne tenez pas compte de votre planification par la suite. Si des changements imprévus surviennent, n'hésitez pas à modifier votre stratégie en conséquence.